Frein, ABS et compteur, Roulement de Roue Avant, Barres antiroulis, Retour d’expérience sur Sprinter

Tout sur l'étoile ....
Dorianfournier
Petit mécano.
Petit mécano.
Messages : 22
Inscription : 24 Mai 2016 22:16
Type de véhicule : Mercedes Sprinter 4x4 2005
Nom de Famille : Fournier
Prénom : Dorian
Métier : Ingénieur Mécanicien
Département : 01
Contact :

Frein, ABS et compteur, Roulement de Roue Avant, Barres antiroulis, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar Dorianfournier » 08 Fév 2018 11:21

Bonjour,
Tout d’abord merci à ce forum qui m’a bien aidé. Je me permets de vous faire mon retour sur mon sprinter 4x4 313 cdi ex-EDF de 2005, L2 H2, option passage du 4x4, blocage de différentiel arrière, et vitesse lentes.
J’ai tenté d’être « synthétique » mais avec suffisamment de détail, mes réflexions en cours de chemin, mes solutions, temporaires ou permanentes dans l’espoir que d’autre puissent réutiliser les bonnes et ne pas commettre les mêmes erreurs que moi !
Pardonnez-moi, j’ai écrit en plusieurs fois tout au long de mon voyage et je ne le mets en ligne que maintenant car j’ai enfin eu du temps, de la motivation, pour écrire et j’ai de l’internet ! Je tenterai de compléter en rentrant avec les derniers développements, en espérant qu’il n’y en ai pas trop…
Vu la longueur j'ai découpé en plusieurs sujets
Achat du véhicule mai 2016 à 202’000km
EDF jusqu’à 180’000km moteur changé en échange standard à 150’000km avec changement de l’embrayage

Les problèmes au moment de l’achat :
Avant du véhicule affaissé
Vibrations importantes
Témoins SRS, ABS et anti patinage allumés
Klaxon qui ne marche pas

Lien de mon blog où je raconte mon voyage https://objectifbering.travelmap.net/
PS1 : Oui je suis chargé mais pas tant que cela au vu de ce qui roule avec du sprinter, en rentrant je passerai à la tare avant de décharger mais surtout, je ne roule vraiment pas fort, j’ai le respect de la mécanique et quand je casse c’est moi qui répare donc je sais ce qu’il en coûte en argent et en temps.
PS2 : Pardon pour l’orthographe…

Frein

Je serais assez bref sur cette partie qui n’a rien de très différent des autres machines.
Seul point le système de frein à main intégrés dans un tambour sur les disques arrière.
Remarques :
• Les garnitures sont très chiantes à reposer, il faut comprimer des petits ressorts, une série de petites pinces sont très utiles.
• Les câbles de frein à main dans les moyeux arrières ont un vilaine tendance à rouiller, il m’a fallu sortir les anciens au marteau et nettoyer au dremel avant de remonter les nouveaux.

J’ai également changé les durites de frein avant, qui commençaient à se craqueler. La purge du liquide a été longue et un peu laborieuse. Il est normal d’arriver en bout de course moteur tournant (donc avec l’assistance du servofrein) mais pas moteur coupé.
Pour rehausser le camion surtout de l’arrière penser à changer les durites pour celle pour les versions plus longue.

Problèmes sur la route :
Après la reprise du camion à Gorgan pour renforcer les lames, après 50m le témoin rouge (!) puis dans la seconde suivante EDC rouge également. Contrôle de tout le circuit, pas de fuite, le camion freine normalement donc je continue.
J’ai maintenant la valise Mercedes venue de Chine en France (valeur 330€ ) puis que mon père a amené avec lui en me rejoignant à Irkoutsk, dès que je suis dans une ville avec un concessionnaire Mercedes (au cas ou). Je regarde les causes possible et vous tient au courant
Suite et solutions voir section dédiée ABS et compteur

ABS et compteur


Encore un beau sujet !
• Gorgan Iran, on sort de chez le mécano qui vient d’ajouter des lames et après 100m le témoin rouge (!) s’allume suivit de EDC une seconde après, (en plus des témoins orange ABS et patinage qui sont allumés depuis que j’ai acheté le camion). On freine toujours, on a du liquide, le moteur fonctionne correctement, on continue à rouler.
• Retour piste Magadan Yakutsk en Russie, le compteur commence à merder de temps en temps puis la plupart du temps, en alternant fonctionnement inexistant, normal, ou complétement faux (40 au lieu de 80 par exemple). On se base donc sur le compte tour et les vitesses, à 2000trs/mins en 3éme c’est 40km/h, en 4, 60km/h et en 5, 75km/h
• Passage à la valise après Almaty dans un champ, « Left rear axle, speed sensor faulty » et « Wheel speed at Left front axle speed sensor implausible » et « Wheel speed at Right rear axle speed sensor implausible », en plus d’erreur sur le Bus CAN indiquant que la vitesse du véhicule est fausse. Je contrôle les résistances de tous les capteurs au niveau de la connexion qui arrive sur le capteur ABS, cela me donne un 1,8 K (ou M j’ai un doute) Ohm, pour tous les 4. La valeur étant celle indiqué à avoir par la valise je ne me suis pas posé de question sur le moment pour moi les capteurs était bons, je tente un coup de bombe pour faire les contacts sur la cosse pas de résultat. Je teste les solénoïdes de l’ABS pour les 4 roues (avec la valise), ils fonctionnent à merveille. Par contre, on n’entend pas la pompe de retour lorsque je lance le test avec la valise, (erreur C1401 « Return pump » retournée par la valise avant même le test). Je regarde les vitesses des roues en branchant la valise et en roulant à basse vitesse, les 2 des 3 roues notées en défaut retournent des valeurs incorrectes.
• Turquie, Antalya, bon j’ai un peu de temps et il faudrait quand même réparer tout cela. Je passe la valise capteur avant gauche « Left front axle, speed sensor faulty » et « Wheel speed at Right (et Left) rear axle speed sensor implausible », vous noterez que les erreurs se sont échangées à gauche entre l’avant et l’arrière. Je commence par changer l’avant gauche, il vient particulièrement bien (petit coup de dremel pour mettre le trou propre), miracle le compteur remarche et je n’ai après teste avec la valise que la roue arrière gauche qui semble merder. Je change ce capteur qui lui ne viendra pas facilement du tout, la plaques de protection du disque étant consumées par la rouille, je n’ai pas mal au ventre de l’aider à finir sa vie au endroit où elle m’incommode. Je tombe étrier et disque pour me faciliter également l’axé. C’est de la découpe au marteau et tournevis en faisant tout pour ne pas déformer la collerette de denture. Le dremel est indispensable à la fin pour faire un passage propre pour rentrer le nouveau avec sa petite douille en cuivre (la précédente vous vous en doutez n’a pas supporter le démontage). Je pense que c’est les aimants qui se cassent dans ces capteurs, faisant certaines fois contact entre les 2 bouts et d’autre fois non, et qui rendent donc les défauts aussi aléatoire

Je tente de tester la pompe de retour autrement qu’à la valise pour savoir s’il me faut changer la partie électronique ou hydraulique de l’ABS. Je débranche la batterie, puis la cosse qui vient sur le boitier électronique, tombe les 6 vis torx ATTENTION avec un teton au milieu, et vient pour le sortir gentiment et la une électrovanne reste sur un teton de tiroir, les fils de la carte s’arrache! Gagner ! Déjà c’est sûr le boitier électronique il est mort. Et en mettant le plus et le moins de la batterie sur les cosses du moteur de la pompe de retour, il ne fait pas de bruit il est donc aussi mort ! A noter, il y a plusieurs tuto sur internet en anglais pour changer les charbons de ce moteur. Pour ma part vu que tout est mort, je vais le lendemain chez un garage indépendant qui ne fait que Mercedes, il me fait venir la pièce d’occasion pour 360€ cela fait très mal, mais j’ai pas d’autre choix, je ne trouve rien sur internet pour les références de mon boitier ABS. Mon boitier est sans la sonde de pression qui se trouve à l’arrière pour certains.
Après avoir fait renvoyer le premier, les cosses de la partie électronique étant bouffées par la rouille, je monte le 2éme, aucune difficulté, forcément une purge du liquide de frein et de l’embrayage s’en suivent. Les défauts sont toujours présents, je passe la valise, une erreur de paraméterisation apparait, le boitier venait d’une machine anglaise 2 roues motrices, il me faut juste aller changer cela dans les paramètres et le tour est joué. Plus de défaut, après avoir coupé et remis le contact, ASR remarche lui aussi. Un essai sur la route et je constate un petit problème, l’ABS fonctionne bien mais à basse vitesse, moins de 20km/h il se déclenche alors qu’il ne devait pas.
Le lendemain je m’attaque à ce problème 25km plus loin, en pensant changer le capteur arrière droit qui semblait avoir des défauts par intermittence, mais je passe la valise et rien ! Pas de défaut, et surtout pas de défaut pour le capteur arrière droit. Je fais le contrôle de vitesse des capteurs proposé par la valise, rien de significatif !
50km plus loin et par beau temps, et en constatant que le compteur merde de temps en temps entre 0 et 10, je m’attaque quand même le capteur arrière droit. Mais je merde le réglage de l’entre fer (pas de donnée donc quand avec la valise, on voit que le capteur reçoit un signal c’est bon) et bousille le nouveau capteur ! Je coupe un des 2 fils de ce capteur, l’ABS ne fonctionne plus mais au moins je ne vais pas faire un accident à moins de 20km car je ne peux pas m’arrêter.

Allumage des témoins à quoi correspondent t ils ?

Cela n’engage que moi et n’est que le fruit de mes constatations ou de mes fortes suppositions.
ABS et Patinage (témoins Orange) dès l’allumage du moteur Pompe de retour du boitier hydraulique de l’ABS, probablement le moteur/ ses charbons tutos disponibles sur internet, test possible avant ouverture du circuit hydraulique.
Témoin rouge (!) qui arrive après un certain temps de roulage, ou une certaine distance, suivi dans la seconde par EDC (témoin rouge également)  pb au niveau du boitier électronique d’ABS, ( pour moi les témoins ABS et Patinages été déjà allumés avant ce problème et je n’ai pas de capteur de pression de liquide de frein sur mon boitier ABS) Cela s’est produit pour moi quand j’ai oublié de débrancher la cosse de ce boitier avant que quelqu’un ne vienne souder sur le châssis ( pour sortir un boulon cassé),
EDC (témoin rouge) ABS et Patinage (témoins orange)  Un des fils de capteur ABS coupé

Roulement de Roue Avant

J’ai eu le bonheur suprême de m’en faire un à l’avant au Tadjikistan en face de l’Afghanistan qui n’était que de l’autre côté de la rivière. Oui j’avais la pièce et heureusement, car ce ne sont pas les même que sur les 2 roues motrices forcément !
Depuis 5000km, le roulement prenait du jeu que je diminuais, jusqu’à ce que j’arrive en buttée du filet. Quand j’ai ouvert j’ai constaté que c’est une partie de la bague intérieur qui s’était cassée.
Au minimum ce qu’il faut,
• De la patience
• Une meuleuse (cela fait peur je sais)
• Du beau marteau et des ciseaux fins, et des rallonges de caisse magnuson.
• Du bois, de la planche (pour taper à plat) et de la cale, des bouts de ferraille plat (épais) sont aussi utile
• L’arrache rotule long (mieux si on a un long arrache moyeu, voir dans le luxe une presse !)
• Caisse manguson classique
• Une caisse de douilles camion ou d’autre rondin creux ayant la même utilisation, pousser du roulement

Démontage

• Sous leur petit capuchon en tôle au centre de la roue (qui sort doucement au tournevis) enlever le contre écrous, la rondelle frein et uniquement lâcher l’écrou à créneau qui tient les roulements de roue et penser à protéger contre la poussière avec du papier. Si pas de clé à créneau, un marteau et un burin arrondi en bout fond l’affaire avec précaution
• Lâcher les écrous de roues (douille de 19)
• Lever le côté concerné en ayant callé la roue opposée et mettre sur chandelle avec cric en sécurité
• Enlever la roue
• Démonter le boulon de maintien du disque sur le moyeu avec une personne qui freine au pied ou en ayant passé le 4x4.
• Enlever l’écrou à créneau qui tient le roulement de roue
• Démonter la rotule de direction extérieur de sur le moyeu de roue (douille de 24) pour avoir une plus grande liberté de mouvement
• Démonter le support d’étrier de frein (douille de 21)
• Poser l’étrier à un endroit où il ne force pas sur la durite de frein

• Démonter 2 boulons de 19 de la jambe d’amortisseur qui tiennent la plaque dans laquelle passe la duite de frein
• Démonter la rotule inférieur de suspension de sur le moyeu (douille de 30mm) (très long arrache rotule que j’ai trouvé dans une caisse d’arrache rotule sur ebay pour une 30aine d’euro) laisser le boulon sur la rotule, pour débloquer l’écrou un grand manche est vivement recommandé.
• Sortir les 2 derniers boulons de la jambe d’amortisseur et le faire tenir en compression avec du fil de fer passé dans le trou situé dans le renfort descendant de la tête de l’amortisseur
• Finir de sortir le boulon de la rotule inférieur et sortir le cardan du moyeu puis le moyeu en faisant attention au câble d’abs et en le posant sur la roue que vous avez laissé en sécurité sous le triangle.
• Sortir la partie centrale du moyeu, la cage intérieure du roulement extérieur et dessus, le roulement intérieur lui glisse sur l’arbre et reste sur sa cage extérieur.
• Tenter de sortir la cage intérieur de la partie centrale du moyeu,
Pour moi comment cela c’est passé, tentative de la sortir en prenant sur les rouleaux avec un long arrache rotule, explosion des rouleaux et mise à nu de la cage. Prise sur la partie centrale de la bague, celle qui empêche les rouleaux d’aller vers le centre, explosion minutieuse de cette partie qui cassait comme du verre dés que je forçais avec l’arrache rotule transformé en arrache moyeux. J’ai fait des encoches à la meuleuse sur la cage pour avoir une prise (Attention à ne pas aller trop profond !), puis je me suis remis à l’arrache rotule sans résultat. C’est finalement avec un ciseau fin entre la bague et son appui et avec l’arrache en tension qu’elle a bien voulue bouger et enfin sortir.

A côté du camion car il y a le câble ABS (ou alors le couper pour le ressouder ensuite)
Prendre une belle planche de bois pour se faire support et nettoyer de la graisse l’intérieur du moyeu
• Sortir joints en les déformant sur les bords et donc les explosant avec des coups de tournevis plat (aide du marteau utile pour enfoncer les tournevis).
• Sortir les cages extérieures du moyeu avec un marteau et une grande rallonge magunson (ou un ciseau doux) en moyen d’appui sur la cage. Evidement mettre des coups de part et autre afin de ne pas coincer la cage.

Remontage
• Bouffer les anciennes cages extérieures avec la meuleuse pour qu’elles puissent rentrer dans le moyeu sans rester coincer, (enlever 5 dixièmes environ),
• S’en servir pour pousser les nouvelles cages dans leur logement, (ainsi que d’une surface plane en fer pour pouvoir taper au centre. Pour une des 2 cages, il faut mettre cette surface plane à la dimension du trou du moyeu (ou avoir autre chose pour pousser), la hauteur de l’ancienne cage n’étant pas suffisante pour permettre d’envoyer la nouvelle cage jusqu’à sa portée.
• Mettre la bague intérieur du roulement intérieur en place et après mettre les joints (en poussant avec des coups de maillets sur une surface plane qui elle-même applique sur le joint.
• Monter la cage intérieure du roulement extérieur sur l’axe du moyeu en utilisant les restes de l’ancienne bague dont vous aurez fait en sorte que votre surface d’appui reste plane pour pouvoir pousser droit. Utilisez les douilles de camion pour faire des entretoises pour vous permettre de l’envoyer (au gros marteau évidement). A noter je n’ai pas réussi avec mes moyens de la faire appliquer sur la surface d’appui, il me manquait quelques dixièmes, mais la distance étant uniforme, j’ai remonté comme cela en pensant resserrer le roulement si cela venait à bouger, cela n’a jamais bouger, malgré des contrôles très fréquent surtout au début.

Reste du remontage dans le sens inverse sans difficulté
Couples de serrage que je mets moi à partir de la RTA de m… que j’ai :
Boulons de la jambe d’amortisseur en 19 : 150 Nm
Rotule inférieur : 200 Nm normalement 280 Nm mais ma clé dynamométrique ne va que jusqu’à 200 Nm
Rotule de direction : 100 Nm
écrou de roulement de roue, laisser un très léger jeu ou juste pas de jeu, roue en place sur le disque, ne touchant pas le sol, et le faire en 2 fois. Serrer bien un premier coup, laisser la roue reposer puis re lever et faire le réglage.
Ecrous de roue 150 Nm (190 Nm pour la RTA)

Barres antiroulis

Avant
Rien de particulier si ce n’est que le boulon de fixation sur le châssis a déjà cassé 2 fois lors des 2 tentatives de démontages et que la pâte de l’autre côté a cassé sur la piste.
Arrière
Comme les avant une tendance à la casse des boulons de 8, 2 lors du démontage pour changer les silentblocs sinon pas de problèmes particuliers pour les changer, les silentblocs dans la barre rentrent avec un montage, tige filetée de 10, douille et rondelle large.

pepere63
Je suis Belge
Je suis Belge
Messages : 441
Inscription : 28 Fév 2014 07:00
Type de véhicule : SPRINTER 4x4
Nom de Famille : chalard
Prénom : patrick
Métier : non
Département : 63260
Hobbie(s) : voyages
Localisation : AUVERGNE
Contact :

Re: Frein, ABS et compteur, Roulement de Roue Avant, Barres antiroulis, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar pepere63 » 09 Fév 2018 18:37

Ouf ,
heureusement j'avais fait à peu prés tout ça tranquillement à la maison avant de partir !
La suite , vite !

zebulon54
Explorateur
Explorateur
Messages : 103
Inscription : 11 Nov 2014 11:02
Type de véhicule : MB Sprinter
Contact :

Re: Frein, ABS et compteur, Roulement de Roue Avant, Barres antiroulis, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar zebulon54 » 10 Fév 2018 08:21

Me too (c'est à la mode ...)


Revenir vers « Mercedes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 42 invités