Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Tout sur l'étoile ....
Dorianfournier
Petit mécano.
Petit mécano.
Messages : 22
Inscription : 24 Mai 2016 22:16
Type de véhicule : Mercedes Sprinter 4x4 2005
Nom de Famille : Fournier
Prénom : Dorian
Métier : Ingénieur Mécanicien
Département : 01
Contact :

Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar Dorianfournier » 08 Fév 2018 10:33

Bonjour,
Tout d’abord merci à ce forum qui m’a bien aidé. Je me permets de vous faire mon retour sur mon sprinter 4x4 313 cdi ex-EDF de 2005, L2 H2, option passage du 4x4, blocage de différentiel arrière, et vitesse lentes.
J’ai tenté d’être « synthétique » mais avec suffisamment de détail, mes réflexions en cours de chemin, mes solutions, temporaires ou permanentes dans l’espoir que d’autre puissent réutiliser les bonnes et ne pas commettre les mêmes erreurs que moi !
Pardonnez-moi, j’ai écrit en plusieurs fois tout au long de mon voyage et je ne le mets en ligne que maintenant car j’ai enfin eu du temps, de la motivation, pour écrire et j’ai de l’internet ! Je tenterai de compléter en rentrant avec les derniers développements, en espérant qu’il n’y en ai pas trop…
Vu la longueur j'ai découpé en plusieurs sujets
Achat du véhicule mai 2016 à 202’000km
EDF jusqu’à 180’000km moteur changé en échange standard à 150’000km avec changement de l’embrayage

Les problèmes au moment de l’achat :
Avant du véhicule affaissé
Vibrations importantes
Témoins SRS, ABS et anti patinage allumés
Klaxon qui ne marche pas

Lien de mon blog où je raconte mon voyage https://objectifbering.travelmap.net/
PS1 : Oui je suis chargé mais pas tant que cela au vu de ce qui roule avec du sprinter, en rentrant je passerai à la tare avant de décharger mais surtout, je ne roule vraiment pas fort, j’ai le respect de la mécanique et quand je casse c’est moi qui répare donc je sais ce qu’il en coûte en argent et en temps.
PS2 : Pardon pour l’orthographe…

Les lames de suspensions

Les avants

Lors de l’achat de véhicule il était affaissé de l’avant, après démontage, une des 2 lames avant avait cassée au niveau des tampons caoutchouc sur la prise sur le châssis. Donc invisible sans démontage.
Je les ai changées par des lames identiques que j’ai trouvé sur Ebay pour 150€ la paire normalement des 4,6t. Mais quand je les ai reçus les tampons caoutchouc des bouts indiquaient 3,5t… Dans tous les cas elles étaient identiques aux précédentes (largeur longueur identiques pour toutes mais surtout épaisseur identiques).
Je ne ferais pas de description montage démontage car je n’ai pas encore trouvé la bonne technique. On en a bien sué avec mon père !
• Ces lames toutes neuves ont tenu jusqu’en Turquie… Pas de piste rien que du goudron et j’ai une conduite cool. En Turquie à Trabzon pas de lame cassée en visu mais le camion est affaissé.
 Solution trouvée : Ajout d’une 3 éme lame à l’avant en Iran à Gorgan, une vraie lame de camion de 15mm qui ne va pas jusque dans le triangle mais qui porte sur les 2 autres lames

J’ai fait faire le travail j’en ai eu pour 250€ pour le montage de 3 lames additionnelles (1 à l’avant et 1 de chaque côté à l’arrière)
Pour faire passer la 3 éme lames à l’avant au dessus des 2 autres ils ont diminué la hauteur des tampons en caoutchouc inférieurs entre les lames et les plaques inférieur de fixations sur le châssis.

• Ce montage a fonctionné pendant 15 000 km dont 6 000 de piste et plusieurs de mauvaises routes kazah sans faiblir. Mais sur une piste russe proche de Mirny une des lames d’origine (celle qui est au milieu) a cassée sur un des bouts, proche de l’endroit où appuis la lame additionnelle.
 Solution trouvée : on a enlevé le bout de lame cassée, et on a répartie la lame cassée de sorte à ce quelle appui sur les 2 triangles. On a également rééquilibré la lame additionnelle de sorte à ce quelle appui équitablement sur les 2 cotés.
 Résultat pour le moment on a certes moins de débattement qu’avant la casse mais on n’est pas sur les tampons et c’est équilibré. De plus en sécurité on a fait tailler des lames de Kamaz en casse à la bonne longueur, que nous avons pris en sécurité. Elles n’ont pas la bonne courbure mais soit on trouvera une presse pour les bander soit on ajoutera des tampons au niveau des points d’appui.
Epaisseur 30mm mais de largeur uniquement 70mm. Il reste encore à vérifier en détail le montage

• Bon Mongolie les pistes sont pourries, vers la fin du désert de Gobi, un trou traitre a eu raison de la dernière lame avant, 3000kms après l’épisode précèdent dont 1000kms de piste. C’est la première que l’on casse sur un choc, les précédentes, nous n’avons pas pu déterminer exactement quand elles ont cassé. Comme la précédente, elle a cassée juste avant le triangle, mais en plus elle a eu la bonne idée de bien se coincer contre le triangle, il nous a fallu une demi-journée pour la sortir.
 Après mur réflexion, on a décidé de monter les lames de Kamaz que nous avons faites taillés mais qui n’ont pas la bonne courbure. Donc par chance au premier coup on trouve les bonnes hauteurs de cales, un morceau de lame de Kamaz sous le tampon inférieur et un morceau de plaque d’appui de lame arrière de Uaz plateau (dont la carcasse trainer à côté des bâtiments ou nous faisons notre réparation de fortune au milieu de ce désert de Gobi) pour mettre dans le fond du triangle. J’aurais bien utilisé des bouts de lames cassés mais ils sont trop grand et la meuleuse m’a lâché. Bien évidemment les caoutchoucs de bout de lame sont impossible à remonter. On monte donc ces 2 lames de Kamaz, dont seul une va dans les triangles, et dont l’épaisseur de une est déjà supérieur aux 2 lames d’origines. Donc impossible de remettre les plaques inférieurs avec les boulons d’origine et impossible de remettre les plaques couvre lame vu que la forme des lames est différente et que roue levée les lames taperaient contre la plaque. Qui dit pas de couvre plaque dit pas de barre stabilisatrice (sur la piste pas besoin) et surtout pas de butée pour les lames ! On mise sur le fait que les lames de kamaz sont beaucoup plus dures que les lames d’origine même renforcées avec une lame supplémentaire. A noter la lame qui va dans les triangles a été coupée (involontairement) un peu plus courte que les lames d’origine(quelques cm), ce qui nous facilite grandement le montage ! Car déjà avec les origines rentrer les lames dans leur logement c’est le parcours du combattant mais avec de la lame de kamaz je pense que c’est juste impossible. Après un petit essai, ou on constate bien que le nouveau montage est beaucoup plus dur que le précèdent, là on conduit vraiment un camion, on reprend la route jusqu’à la prochaine ville à 100 kms.

 Après l’achat d’une meuleuse et d’une série de boulon, on refixe les plaques inférieurs, on change les plaques d’appui dans les triangles par les bouts de lames retaillés à la bonne longueur et avec un biseau pour faciliter le coulissement en plus de la graisse. On rééquilibre les lames qui avaient un peu glissé du fait notamment de la forme des anciennes plaques d’appui dans les triangles. Impossible de remonter les plaques couvre lames, il faudrait trop meuler le bout de la lame de kamaz et sa résistance deviendrait trop faible. Donc on continu de tourner sans butées (et sans barre de antiroulis mais ça…)
 Prochaine étape, au Kazakhstan quand il n’y aura plus de problème de visa, faire un couvre lame adapté aux lames de kamaz pour pouvoir remonter les butées et la barre antiroulis.
 Finalement les lames de kamaz comme cela, cela marche bien, même à 120km/h sans la barre antiroulis, elles sont tellement solides que le risque de les casser est nul. Les courber ou faire un couvre lame, les idées ont été abandonnées, la hauteur est identique ou un peu plus haut que l’origine donc je ne fais qu’acheter une lame avant en composite au Kirghizistan, le paradis du sprinter. 80€ la lame qui est selon eux meilleure que les 2 lames en acier, la pièce vient de Turquie.

Infos utiles :
Longueurs des lames 1300mm sur la courbure (source RTA),
1240mm au plus court entre les extrémités (mesurée),
hauteur au centre 15cm (Attention mesuré sur une lame affaissée)
largeur 100mm
Epaisseur : au centre 15mm sur les bouts 10mm


Les arrières

• Aucun problèmes en 2 lames par coté jusqu’en Iran ou une lame maitresse m’a cassée entre les 2 cavaliers. J’ai donc pu continuer très précautionneusement ma route jusqu’à Téhéran ou je pensais trouver de la pièce.
 Seule solution disponible sur place rapidement modification d’une lame de version après 2006 qui ont la même longueur mais qui ont les 2 « têtes » tournées dans le même sens. Contrairement au mien qui a la tête arrière dans un sens et l’avant dans l’autre sens. Je n’ai pas vu comment ils ont fait mais il n’y a pas eu de coupure puis soudure et cela a pris toute une nuit.

• A Gorgan (en Iran) en même temps que j’ai fait ajouter une lame à l’avant j’ai fait ajouter une 3éme lame à l’arrière de 10 mm. Le mec faisant du bon boulot j’en ai également profité pour faire ressouder la lame maitresse que j’avais cassé.

• Après 400 km de piste tranquille, la lame maitresse de Téhéran casse en Russie en montant vers Yakutsk. Cette fois elle ne casse pas entre les cavaliers mais plutôt sur la partie avant. Je monte la lame ressoudée à Gorgan et en l’absence de pièces pour sprinter disponible en moins de 10 jours je fais ressouder la lame qui vient de casser avec des rondins en renfort et j’achète pour 170€ une paire de paquet de lame de Gazelle (les nouveau minibus Uaz russe). Ces dernières n’ont pas exactement la même longueur mais avec le montage de biellette arrière cela doit permettre de les monter. Elles sont également plus large de 5mm mais cela passe dans les cavaliers et au niveau des silentblocs la largeur est la même. Dernière différence le trou des boulons de fixation des silentblocs mon sprinter est en 12mm et les Gazelles en 14mm. Je fais tourner des entretoises et le tour est joué.

• Après 6000 km de piste pour le moment la soudure à cœur de Gorgan tient toujours je croise les doigts.

• Mongolie, désert de Gobi, c’est dernière la maitresse d’origine qui nous lâche après 8000kms de piste, on la change au milieu du désert par celle achetée à Téhéran et ressoudée à Yakutsk. Celle-ci a également lâchée sur la partie avant, nous la faisons ressouder dans le premier bled pour l’avoir en sécurité. Celle-ci est renforcée avec un autre bout de lame sur le dessus. J’espère que cela tiendra jusqu’au Kazakhstan ou je pourrais racheter de la lame Mercedes et j’en profiterais pour en mettre une supplémentaire, une sous maitresse qui ira jusqu’au bout de la maitresse.

• Kazakhstan « route » (il y avait du goudron) pourrie entre Semei et Almaty qui a raison d’une autre lame, celle de Téhéran, ressoudée à Yakutsk sur l’avant, qui cette fois nous lâche sur l’arrière. Une station-service désaffectée mais avec encore en gardien située 1km plus loin nous sert d’atelier mécanique. On monte celle ressoudée en Mongolie, et je ressoude celle qui vient de cassée pour en avoir encore une de sécurité, j’ai de l’électricité et des bouts de lames à dispo, il faut en profiter !

• Kirghizstan, à Bichkek, j’achète des vraies lames ! Certes d’occasion, mais du Mercedes d’origine, venant de sprinter avec box à l’arrière, résultat c’est du 3 lames, 60mm, d’épaisseur avec une sous maitresse qui va bien jusqu’au BOUT de la maitresse.

• Une semaine après mon achat j’ai la joie de les monter, la lame ressoudée en Mongolie vient d’exploser en 3 morceaux, fragilisation due à une mauvaise soudure, trop chaude. Je monte donc les lames des 2 cotés, à noter que c’est celle ressoudée à Gorgan en Iran qui aura tenu le plus longtemps.

pepere63
Encore plus fatigué
Encore plus fatigué
Messages : 427
Inscription : 28 Fév 2014 07:00
Type de véhicule : SPRINTER 4x4
Nom de Famille : chalard
Prénom : patrick
Métier : non
Département : 63260
Hobbie(s) : voyages
Localisation : AUVERGNE
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar pepere63 » 09 Fév 2018 19:44

C'est incroyable , cette série d'emmerdements !
Mais encore ... ?

zebulon54
Explorateur
Explorateur
Messages : 102
Inscription : 11 Nov 2014 11:02
Type de véhicule : MB Sprinter
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar zebulon54 » 10 Fév 2018 08:19

Bonjour

Certaines choses sont tout simplement logiques : je n'ai jamais vu une soudure sur une lame ressort qui puisse tenir et je suis même surpris qu'il y en ait une qui ait duré si longtemps .
Par ailleurs monter des lames trop courtes ou dont les points d'appui ne sont pas au bon endroit ne peut être qu'une réparation de fortune non durable
J'ai toutefois noté, et c'est une réalité, que la lame composite était plus fiable que les lames métalliques (dommage que je puisse aller dans cette direction vu la géométrie des miennes)

Dorianfournier
Petit mécano.
Petit mécano.
Messages : 22
Inscription : 24 Mai 2016 22:16
Type de véhicule : Mercedes Sprinter 4x4 2005
Nom de Famille : Fournier
Prénom : Dorian
Métier : Ingénieur Mécanicien
Département : 01
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar Dorianfournier » 10 Fév 2018 15:11

C est sûr, la soudure sur lame c est pas prévu pour durer longtemps, mais cela dépanne bien surtout au nord de la Sibérie quand le premier Mercedes est à 2000km, et le montage d origine en 2 lames seulement avec la sous maitresse qui ne va pas jusqu'au bout ne m inspirait vraiment pas confiance pour la durée
Je suis heureux de lire que les lames composites sont plus fiable que les métals, je dois remplacé les kamaz pour le contrôle technique et elles ne sont peut être pas pour rien dans le changement continuel des soufflets.

zebulon54
Explorateur
Explorateur
Messages : 102
Inscription : 11 Nov 2014 11:02
Type de véhicule : MB Sprinter
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar zebulon54 » 10 Fév 2018 21:12

Bonjour

Pour commencer une petite photo qui vaut mieux qu'un long discours
Les 2 lames cassées d'un seul coup en 3 points (attention il s'agit du profil spécial de chez Iglhaut)
A chaque fois cela fait bizarre de se retrouver posé

Image

zebulon54
Explorateur
Explorateur
Messages : 102
Inscription : 11 Nov 2014 11:02
Type de véhicule : MB Sprinter
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar zebulon54 » 10 Fév 2018 21:25

2 ème épisode l'intervention que maintenant j'arrive à faire tout seul comme un grand en une journée grosso modo (cela dépend si l'on rencontre un boulon grippé ou si l'on casse un goujon ...)
A noter que mon mécano, qui n'est pourtant pas un manche, a calé sur la chose (mais ce n'est pas un spécialiste MB ) donc j'ai repris le chantier en me disant que sur des voyages lointains on ne sait jamais, cela pourrait s'avérer utile bien que non souhaité
Le matériel nécessaire figure sensiblement sur la photo après c'est surtout un peu de logique et de rigueur mais pour quelqu'un de la trempe de Dorianfournier cela sera une formalité .
Par ailleurs il y a des points spécifiques à Iglhaut qui ne simplifie pas le chantier en terme d'accessibilité en particulier pour enlever l'axe du triangle

Image

Avatar de l’utilisateur
jacques87
Pompier de niveau 2
Pompier de niveau 2
Messages : 73
Inscription : 02 Avr 2013 22:49
Nom de Famille : Guilmet
Prénom : Jacques
Métier : retraité
Département : 87
Hobbie(s) : Voyage Bricolage
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar jacques87 » 14 Fév 2018 00:26

C'est sûr, maintenant il va moins bien marcher !!! :D

zebulon54
Explorateur
Explorateur
Messages : 102
Inscription : 11 Nov 2014 11:02
Type de véhicule : MB Sprinter
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar zebulon54 » 14 Fév 2018 21:07

Mais qu'est ce qu'il va bien rouler :thumbup:

Avatar de l’utilisateur
le point G
Allumeuse
Allumeuse
Messages : 304
Inscription : 18 Mai 2007 10:10
Type de véhicule : Sprinter
Nom de Famille : ARNAUD
Prénom : Denis
Métier : Retraité
Département : 13
Hobbie(s) : Voyages
Localisation : 13820 ENSUES LA REDONNE
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar le point G » 21 Fév 2018 17:50

Juste une petite question.: quelle charge as-tu sur tes essieux en condition de roulage ?
Je suis etonné de voir tous ces pbs'de ressorts sur un même vehicule .....
Est ce que tu as des amortisseurs long ou court a l'avant ?

Dorianfournier
Petit mécano.
Petit mécano.
Messages : 22
Inscription : 24 Mai 2016 22:16
Type de véhicule : Mercedes Sprinter 4x4 2005
Nom de Famille : Fournier
Prénom : Dorian
Métier : Ingénieur Mécanicien
Département : 01
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar Dorianfournier » 22 Fév 2018 17:37

zebulon54 a écrit :2 ème épisode l'intervention que maintenant j'arrive à faire tout seul comme un grand en une journée grosso modo (cela dépend si l'on rencontre un boulon grippé ou si l'on casse un goujon ...)
A noter que mon mécano, qui n'est pourtant pas un manche, a calé sur la chose (mais ce n'est pas un spécialiste MB ) donc j'ai repris le chantier en me disant que sur des voyages lointains on ne sait jamais, cela pourrait s'avérer utile bien que non souhaité
Le matériel nécessaire figure sensiblement sur la photo après c'est surtout un peu de logique et de rigueur mais pour quelqu'un de la trempe de Dorianfournier cela sera une formalité .
Par ailleurs il y a des points spécifiques à Iglhaut qui ne simplifie pas le chantier en terme d'accessibilité en particulier pour enlever l'axe du triangle

Image


Merci beaucoup, bon j ai la même technique, mais mon problème principal c est le remontage du triangle, avec les plastiques de bout qui touche dans le fond du triangle.
As tu une botte secrète ?
Une autre question quelles autres modifications sur le pont avant fait Iglhaut?

Pour Le point G:
Sur l avant j ai des amortisseurs koni à huile longue course. Sur l avant je n ai rien, pas un pare buffle finalement, pas le treuil alors que je l ai pris mais je n ai pas eu le temps de monter avant de partir et vu mes lames, j ai décidé de finalement pas le monter en route.
Sur l arrière, oui je suis chargé, moto etc, mais c est pas enorme non plus, quand je rentre dans 1 semaine je le passe à la balance.
Il est clair que le fait de ne pas changer mais ressouder les lames comme je l ai fait (jusqu'à en trouver des bonnes), n'a fait que augmenter le nombre d intervention.

Avatar de l’utilisateur
le point G
Allumeuse
Allumeuse
Messages : 304
Inscription : 18 Mai 2007 10:10
Type de véhicule : Sprinter
Nom de Famille : ARNAUD
Prénom : Denis
Métier : Retraité
Département : 13
Hobbie(s) : Voyages
Localisation : 13820 ENSUES LA REDONNE
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar le point G » 22 Fév 2018 18:39

Ok ....mais je reste perplexe suite a cette casse répétée .
As tu réelement une idée precise de ta charge sur essieux ? ( voir le contrôle technique .....et y ajouter tout ce que l'on met pour partir. ......!!!!!!
De plus concernant les amortisseurs , les longues courses ( 388mm au lieu de 355 mm) risques d'influancer la plage de fonctionnement ( flexibilité ,appui ....)de ces lames .
Mais bien entendu ce n'est que mon analyse ,vue de loin , mais ce qui est certain c'est que ce n'est pas normal de cumuler tous ces pbs.

zebulon54
Explorateur
Explorateur
Messages : 102
Inscription : 11 Nov 2014 11:02
Type de véhicule : MB Sprinter
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar zebulon54 » 24 Fév 2018 17:09

Bonjour

Malheureusement pax de boite secrète pour des p...n de caoutchouc qui buttent dans le logement
En fait la difficulté est pour remettre les capots supérieurs qui viennent bloquer ces fameux caoutchoucset qui de mémoire sont fixés par 3 vis qui tiennent aussi les enclumes des butées fin course .
Pour remettre les vis avec le capot qui a coince sur les caoutchoucs il y a toujours le risque de foirer un filetage (j'y suis arrivé !!!) car on sent pas si c'est la caoutchouc que l'on comprime ou le filetage qui par en c...e .
Le pb c'est que ce taraudage est dans l'épaisseur de la tôle du bras (bras mécano soudé) et donc c'est galère quand cela arrive .
J'ai modifié la chose en remplaçant les 2 vis de 10 (de mémoire toujours) par des goujons en classe 12-9 du coup plus de pb de positionnent et résistance nettement améliorée .
Mais moins je fais la manip mieux je me porte :D

Pour la modification du train avant Ighlaut réhausse de 90 mm (également sur l'AR of course)
Mais la difficulté principale de la modification Ighlaut vient de justement de la présence du pont avant sur un véhicule qui est prévu à l'origine en propulsion .
Cela a obligé Ighlaut à faire réaliser des lames avec une forme très particulière ce qui n'est pas spécialement une bonne chose en terme de fiabilité .

Par contre je rejoins PointG sur le caractère anormal des casses à répétition que tu as eu avec des lames de géométrie standard (parabolique)

Bon WE

Dorianfournier
Petit mécano.
Petit mécano.
Messages : 22
Inscription : 24 Mai 2016 22:16
Type de véhicule : Mercedes Sprinter 4x4 2005
Nom de Famille : Fournier
Prénom : Dorian
Métier : Ingénieur Mécanicien
Département : 01
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar Dorianfournier » 03 Mars 2018 11:56

Bonjour
Je suis rentré hier à 4h30 du mat, 9 h direction la déchetterie et le pont bascule et.... 4t100
Voici un tableau récapitulatif


Sur un total de 247 jours de voyage et 57200km dont 54600 en camion conso 12,46L/100km
Je m attaque les réparations quand la neige aura fondu

Pour Zébulon,
Oui j'en ai aussi déjà beaucoup c... avec ses caoutchouc, mais en levant la roue opposée pour que la barre de torsion ne force pas, et avec beaucoup de précaution je m'en étais tiré. Moi la dernière fois c'était le remontage du 2 éme triangle avec la lame/caoutchouc qui vient toucher en bout qui m'avait rendu fou, on avait fini avec mon pére avec plusieurs sangles de camion.
Dernières questions le montage à l’arrière sur Ighlaut, pour relever de 90mm ils changent juste la pièce qui fait l’intermédiaire entre le pont et les lames ?Et ils renforcent les lames j'imagine? A l'avant tu n'as que ces fameuses lames à forme spéciale ou aussi des amortisseurs combinés? Pour la transmission ils gardent le pont mobile d'origine Mercedes et ne changent que la BT pour avoir des vraies lentes?
Pièces jointes
Capture11.JPG
Capture7.JPG
Capture7.JPG (23.35 Kio) Consulté 2030 fois
Capture8.JPG
Capture8.JPG (24.51 Kio) Consulté 2030 fois

pepere63
Encore plus fatigué
Encore plus fatigué
Messages : 427
Inscription : 28 Fév 2014 07:00
Type de véhicule : SPRINTER 4x4
Nom de Famille : chalard
Prénom : patrick
Métier : non
Département : 63260
Hobbie(s) : voyages
Localisation : AUVERGNE
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar pepere63 » 04 Mars 2018 07:50

Bonjour Dorianfournier ,
si j'ai bien compris , ton Sprinter roule en pesant entre 4,300 et 4,700 tonnes selon ton estimation ? C'est un 3,500 tonnes ?
Si c'est cela , alors , je comprends mieux que tu ais autant de problèmes !
Bonne journée .

Dorianfournier
Petit mécano.
Petit mécano.
Messages : 22
Inscription : 24 Mai 2016 22:16
Type de véhicule : Mercedes Sprinter 4x4 2005
Nom de Famille : Fournier
Prénom : Dorian
Métier : Ingénieur Mécanicien
Département : 01
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar Dorianfournier » 04 Mars 2018 08:53

Exact, donc oui c est "normal" que les lames ait souffert. Après sur les Sprinter 2 roues motrices même les 5t n ont que du une à 2 lames sur l arrière, au Kazakhstan et Kirghizistan pas sur du super goudron.
Et c est du 3t5 je dirais théorique, avec 2t650 à vide et une si grande caisse je ne pense pas qu il y a bcp de monde qui le respecte, mon estimations à 4t3 c est avec le plein d eau de diesel et 2 personnes et le 4t7 c est quand nous étions 4 avec tous les pleins de tout les réservoirs fait.
Sinon vous vous êtes à combien en poids?

zebulon54
Explorateur
Explorateur
Messages : 102
Inscription : 11 Nov 2014 11:02
Type de véhicule : MB Sprinter
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar zebulon54 » 07 Mars 2018 09:53

Bonjour

Pour répondre aux questions de Dorian

Photo où l'on voit (mal c'est vrai) les cales sous le pont AR

Photo où l'on voit la BT, qui n'est pas d'origine MB mais probablement Toyota (mais je n'est jamais pu trouver l'origine exacte), ajoutée par Iglhaut
Pièces jointes
IMG_1926.jpg
IMG_1928.jpg

pepere63
Encore plus fatigué
Encore plus fatigué
Messages : 427
Inscription : 28 Fév 2014 07:00
Type de véhicule : SPRINTER 4x4
Nom de Famille : chalard
Prénom : patrick
Métier : non
Département : 63260
Hobbie(s) : voyages
Localisation : AUVERGNE
Contact :

Re: Les lames de suspensions, Retour d’expérience sur Sprinter

Messagepar pepere63 » 08 Mars 2018 17:56

Bonjour , je renouvelle ma réponse au sujet du poids du véhicule (elle n'est pas parue ) .
A chaque grand départ , camion chargé au maximum donc , je passe sur la bascule la plus proche , et le résultat est inférieur à 3.5 tonnes ( entre 3400 et 3450 kilos ) , je garde le ticket jusqu'à sortir de France au moins , car il y a de plus en plus de contrôle volant , et en particulier pour les fourgons ayant un air exotique . Les conséquences d'un contrôle positif peuvent être très désagréables . Les responsabilités en cas d'accident deviennent non assurés en cas de surcharge . Maintenant chacun fait ce qu'il veut ! , mais il est possible de respecter la limite de 3.5 tonnes .
Bonne route .


Revenir vers « Mercedes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités