Voyage Asie du SE : Malaisie

Avatar de l’utilisateur
DR-72
Insouciant
Insouciant
Messages : 160
Inscription : 17 Août 2009 04:03
Nom de Famille : Dub
Prénom : Pierre
Département : 78! L'Asie c'est fini :-(
Contact :

Voyage Asie du SE : Malaisie

Messagepar DR-72 » 01 Nov 2011 12:24

Bonjour de nouveau,

Un dernier petit topic sur la Malaisie.

L’entrée en Malaisie n’a pose aucun problème. Carnet de Passage en Douane, j’ai indiqué à la demoiselle comment le remplir et hop, je roule, comme un grand, a gauche, en territoire Malaisien.

Pour la Malaisie, nous avions vu qu’il était nécessaire d’avoir un ICP (International Circulation Permit), document gratuit, pour l’obtention duquel n’est nécessaire qu’une assurance et le Carnet de Passage en Douane. Etant habitué aux pays dans lesquels la police cherche tous les prétextes pour te coller une prune ou t’extorquer des sous, j’ai cherché à me mettre en règle. Oh misère ! On est a Johor Bahru (a la frontière avec Singapour), et la, a la frontière, ils ne peuvent pas établir un ICP, il faut aller au département des transports a l’extérieur de la ville. OK, taxi, en route. Arrivé la, ils ne peuvent pas le faire non plus, seul le département central, a Putrajaya, près de Kuala Lumpur, a 300km au nord peut le faire. Soit, et bien on va se roder avec la Malaisie en commençant par Putrajaya. Nous y allons (en fourgon) et obtenons le document sans problème (merci à Nat et Jean d’avoir mis sur leur blog -je ne reussis plus a m'y connecter- les coordonnées GPS dur département des transports de Putrajaya, ils nous ont évité une galère).

En discutant de ca avec Marc (Bucéphale) rencontre au bord du lac Chini par hasard il était mort de rire : - Dis moi, tu étais déjà en Malaisie non ? - Ben Oui - Et personne ne t’avait rien demandé non ? -Ben non - Et bien personne ne t’en demandera plus. C’est certain que dit comme ca je ne me serai pas cassé la tête. Mais que voulez vous, je n’ai pas l’habitude des pays tranquilles. Ceci dit, il semble que l’ICP soit nécessaire pour ceux qui arrivent par bateau, a Port Klang, pour sortir du port.

La Malaisie pratique :
Langue : Une grande partie de la population parle Anglais, surtout les jeunes. Cela est du au fait qu’il y a 3 réseaux scolaires pour les jeunes enfants : pour les Malais, les Chinois, les Indiens. Et chacun apprend sa langue maternelle, le Malais et l’Anglais.
Ravitaillement en eau, aucun problème, 90% des stations services ont des robinets en libre accès. On choisi de préférence ceux avec un bon débit pour éviter de camper la, avec nos 200litres à remplir. Ceci dit, nous n’avons eu qu’une fois une demande gênée d’interrompre notre opération.
Vidange des eaux noires, toutes les stations service ont des toilettes, souvent à la turque donc pas de problème. Je ne connais pas les WC chimiques, mais nos WC à vide sont très pratiques, avec une cassette déportée facile à retirer et pas de produits. En plus le contenu est liquide ce qui facilite la vidange.
Nourriture : Inutile de prendre un nécessaire complet de cuisine, on peut manger partout pour 3 fois rien. Dans notre cas, on va sur un stand ou un resto le midi, on prend notre repas et on commande en plus des plats à emporter qu’on réchauffe le soir. On s’en tire a nous 4 pour 10 a 15 euros par jour.

Pour l’instant on est essentiellement reste sur la cote est, avec des bivouacs très sympas (photos ci-dessous). Quand on arrive tard dans une ville, on se fait la première nuit en bivouac urbain, le temps de se trouver un bivouac sympa. Il faut dire qu’on ne fait pas beaucoup de kilomètres, et qu’on reste facilement 4-5 jours par site.
01-Bivouac Muar.JPG
Muar, dans un lotissement

02-Bivouavc Air Papan.JPG
Pres de Mersing

03-Bivouac a Pekan.JPG
Pekan, bivouac urbain (une nuit)

04-Bivouac KTM.JPG
Pekan, le long du fleuve

06-Bivouac-Sud Beserah.JPG
Kuantan

Concernant le véhicule, on est très contents de notre choix. Il consomme 12,5l/100 en moyenne, tient le 100km/h sur route si nécessaire. Le rayon de braquage est excellent et il vaut mieux parcequ’avec les 4m d’empattement il est mis a contribution. Ceci dit, avec les 6m de long, il se gare comme une voiture et on a fait des bivouacs en ville sans problème. Il n’y a qu’en recherchant des bivouacs en jungle (a cause des branches) ou quand il fallait traverser de petits villages aux rues très étroites (a cause des toits/vérandas) que la hauteur de quasi 3m fait qu’il a tendance à frotter.

Ce post n’est pas un guide de voyage, je ne donnerai donc pas de conseils ou autre, chacun fait son voyage.

Je veux juste témoigner qu’on a eu une chance extraordinaire dans les environs de Pekan, une zone pas touristique du tout. On s’est pose pour un bivouac en bord de rivière. On a demande a des enfants qui passaient par la avec quoi ils appâtaient pour la pêche, et a partir de la tout s’est enchaine. Les parents sont passe nous voir, nous ont demande de déplacer le fourgon de 100m pour être plus près de leur maison (toujours sur la rivière). Ils nous ont demande combien de temps on pensait rester, 4 nuits. Très bien, et bien venez diner ce soir. Pendant ces 4 jours, une fois leur école finie nos enfants attendaient avec impatience la sortie de classe des enfants de la famille et du coin pour aller se baigner, jouer a foot, faire un tour en scooter… Des gens de passage nous souhaitaient la bienvenue, qui en nous cueillant et ouvrant des noix de coco, qui des beignets, qui des crevettes qu’ils venaient de sortir de la rivière. Nous avons été invite à diner par les uns ou les autres les 4 soirs. Nous étions juste estomaqués. Deux photos pour notre reconnaissance.
46-Auteur du cadeau.JPG
Cadeau de bienvenue

53-Repas.JPG
A la maison

55-Repas.JPG
Repas


Voila pour l’essentiel pour l’instant, la suite au fur et a mesure, quand cela se justifiera.

Bonne route à tous.
Pierre

Revenir vers « Voyages en Asie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron